Qu’est-ce que c’est, les conditions de participation, “s’inscrire” et le plan pour venir.




Les apéro-formations : Au-delà de juste boire des coups et grignoter ensemble -ce qui est déjà très agréable convenons-en- qu’est-ce que qu’il s’y passe ?


C’est en bavardant avec Guillain au cours d’une séance (http://www.guillainlevilain.com), que nous avons pensé à ces  apéros formation à la maison (Le champ de pagaille 1 Les Saules 37310 Chédigny). L’idée est de faire un vrai truc, sérieux, mais sans les habituelles contraintes institutionnelles d’une formation : pré inscription, arrhes etc.

Les séquences sont habituellement structurées comme suit :

Le thème de la séance : Avec en général une projection.

Les mains dedans ! Quand le thème s’y prête et que le nombre le permet, faisons ensemble.

L’outil de la séance : Sillonneur, boîte à semer ou presse-mottes par exemple, quels sont ces outils qui sans être indispensables ne sont pas des gadgets et nous permettent d’être plus efficaces au potager.

La variété de la séance : Un navet particulièrement délicieux, une laitues résistante etc., quelques suggestions de saison.

L’espèce de la séance : Découvrir une espèce peu commune du potager, avec toujours une petite fiche de présentation.


︎



Merci de s’inscrire par mail uniquement ( lechampdepagaille@orange.fr) pour avoir une idée du nombre d’intéressés. Merci aussi de venir si vous vous êtes inscrit sinon c’est super compliqué. Si vous ne vous êtes pas manifesté et qu’au dernier moment vous avez des remords, venez quand même évidemment. Quant à l’apéro, faisons simple : chacun apporte un truc qu’il aime bien et qu’il est content de partager, que ce soit à boire ou à grignoter (pensez si possible à amener vos verres, c’est plus pratique et la bonne humeur est toujours dans le fond, prête à remonter s’il y a suffisamment de liquide).


︎


Evitez les animaux de compagnie, j’en ai moi-même et la cohabitation toutous qui sprintent et potager n’est pas toujours simple, souvent perturbante pour les plantouilles et accessoirement ceux qui les bichonnent. Enfin, indispensable si je veux  continuer à faire prospérer ma petite entreprise et envahir le marché américain, la rémunération se fait au chapeau ou, comme avec Guillain, on peut aussi troquer. J’aime bien.)



︎︎

A propos des enfants : entre adultes consentants.

Certains parmi vous ont émis l’idée de venir avec leurs enfants aux apéro-formations. Outre que les malheureux minots risquent de s’ennuyer à cent sous de l’heure, ayons bien conscience que le champ de pagaille c’est deux mares non sécurisées, trois cent mètres de clôture électrique avec entre autre un âne mâle non coupé derrière, les outils du tracteur certes soigneusement rangés mais bien éloignés de ce que peuvent être des jeux dans un parc. Je n’oublie pas Jekyll et ses soixante kilos d’amour pur. Si j’ai entièrement confiance en lui, c’est un être vivant, avec sa sensibilité propre. Même si bien sûr je comprends que cela complique l’organisation, les minots n’ont pas vraiment leur place pendant ces temps plutôt réservés aux adultes. Pour conclure, et parce que les jardiniers de demain sont nos enfants, ils méritent un temps qui leur soit pleinement consacré, avec des outils et des techniques adaptées. On peut en caler pour eux,  plutôt l’après-midi, en compagnie de leurs parents. N’hésitez surtout pas à envoyer un mail si cela vous intéresse, que nous puissions l’organiser.




︎

Pour venir à la maison (prenez garde avec le GPS) : 1 les Saules, 37310 Chédigny.

Honnêtement, même si ce n’est pas une consolation, ça me rassure de voir que je ne suis pas tout seul, la preuve vous êtes sur cette page dont il m’arrive presque d’avoir besoin moi aussi.

Avant toute chose, prudence avec le GPS : à l’origine ‘Les Saules’ est le nom de la très belle ferme située en contrebas, c’est là que le GPS  vous emmène plutôt qu’à la maison. La toute dernière indication qu’il donne est fausse : ne tournez pas en direction de cet à-plat auquel succèdera une descente assez raide.

Deux solutions donc, soit vous arrivez de Loches, soit de Bléré/Sublaines.  Néanmoins, quel que soit votre itinéraire, profitez de votre passage pour ceux qui ne connaissent pas encore pour visiter Chédigny, l’incroyable village-jardin (www.chedigny.fr) .

Si vous venez de Loches, prenez le petit contournement à l’entrée du village, en direction de Bléré/Sublaines. Nous sommes 1 km environ après la sortie du village : vous passez devant la zone artisanale, quelques bien mornes champs (merci le démembrement) , puis vous descendez et franchissez un petit pont (le pont du roy)  et là, ralentissez, nous sommes en haut à droite de la montée, il y a un panneau ‘Le champ de pagaille’. Vous pouvez vous garer immédiatement à gauche ou quelques dizaines de mètres plus loin devant le bâtiment.

Si vous venez de Bléré, Amboise ou êtes arrivé par l’autoroute, passez par Sublaines. Attention, juste à la sortie du village, à droite, vous avez un panneau Chédigny. Tournez, et vous voilà sur la bonne route. Il y a environ 4 km à faire avant d’arriver à un petit hameau qui s’appelle La Civrie : nous sommes quelques dizaines de mètres plus loin, sur votre gauche, il y a un panneau ‘Le champ de pagaille’. Vous pouvez vous garer immédiatement à gauche ou quelques dizaines de mètres plus loin devant le bâtiment.


︎︎

Se contacter :

Par pitié, pas de téléphone fixe, de message via facebook, de SMS, de messenger ou de whatsapp : je ne m’y retrouve pas. Il y en a partout. Préférez le tel portable ( -06 33 44 51 70-, n’hésitez pas à insister (très) lourdement, je ne suis pas toujours aisé à joindre), ou le mail : lechampdepagaille@orange.fr




Xavier MATHIAS 06 33 44 51 70 ︎ 1 Les Saules 37310 Chédigny